3 critères importants à étudier pour mieux choisir votre franchise

Depuis quelques années, la franchise se développe considérablement en France. Elle devient le type de partenariat le plus apprécié des nouveaux entrepreneurs, et pour cause. La franchise offre de nombreux avantages aussi bien au franchiseur qu’aux franchisés. Toutefois, le choix d’une enseigne dans le cadre d’un contrat de franchise, ne doit pas être une démarche à prendre à la légère. Il nécessite en réalité de profondes réflexions et l’analyse minutieuse d’un certain nombre de critères à prendre en compte.

cuisinier et homme d'affaire

Les trois critères importants à étudier pour bien choisir votre franchise

Au-delà des questions que vous devez vous poser sur votre capacité à réussir dans une franchise, vous devez impérativement vous poser certaines questions sur la qualité du réseau pour mieux choisir votre franchise.

1. La solidité du concept

L’une des clés de la réussite d’une franchise est la solidité du concept du franchiseur. Ce concept doit être bien défini, être duplicable et avoir fait l’objet de procédures claires. À ce niveau, méfiez-vous sérieusement des commerces organisés autour d’un produit effet de mode. Optez plutôt pour une franchise proposant un concept, des produits et/ou des services qui répondent à des besoins précis et réels de la société. Prenez l’exemple des franchises à succès en restauration rapide, qui répondent au besoin des populations face à un contexte économique mondial de plus en plus difficile. Vérifier la solidité du concept revient donc à regarder de plus près entre autres, l’ancienneté du franchiseur, le nombre de franchisés, le nombre de fermetures et les causes, l’envergure et le positionnement géographique du réseau.

2. Le coût d’investissement de la franchise

Avant d’intégrer une franchise, il vous faut évaluer le coût global de l’investissement en prenant en compte les conditions particulières de la franchise choisie. Toutes ces informations sont le plus souvent disponibles un DIP (Document d’Informations Précontractuelles) que vous pouvez retrouver sur l’annuaire des franchises et regroupent :

  • Le droit d’entrée dans le réseau
  • Le coût du local (en achat ou en location)
  • Le matériel
  • Les redevances et frais publicitaires
  • Le stock de démarrage
  • Le droit de sortie
  • Le dépôt de garantie
  • Les formations, etc.

3. La rentabilité prévisionnelle

Avec le document d’informations précontractuelles, vous pourrez évaluer le projet et faire un compte d’exploitation prévisionnel. Grâce à ce dernier, vous aurez une idée claire sur la manière dont seront couvertes les charges fixes de votre entreprise, la prise en charge des salaires et le règlement des investissements. La charge du calcul de la rentabilité vous revient, sur la base des informations fournies par le franchiseur. Mais il ne faut surtout pas vous limiter à ces informations et prendre en compte tous les « à-côtés » passés sous silence par le franchiseur. À cette étape, il est vivement recommandé de vous faire assister d’un professionnel de la comptabilité.
Par ailleurs, vous devez également très bien vous renseigner de façon plus précise sur d’autres points non moins importants tels que le droit d’entrée, les royalties. Enfin, il est important de rester particulièrement vigilant face aux franchiseurs qui essaieront de vous imposer les prestations de service de leurs amis, ou qui obligeront à acheter du stock de marchandise au-delà de vos capacité de vente, ainsi que ceux qui vous imposeront des quotas minima d’achats par période sans dérogations possibles.